Venise en hiver : une atmosphère mystérieuse et magnifique

Pas de commentaires

Venise en hiver, je rêvais de connaître l’atmosphère de cette ville à cette période. J’avais l’habitude d’y aller en été, sous le soleil brûlant et avec des touristes partout.

Venise en hiver, une atmosphère beaucoup plus mystérieuse

Nous sommes arrivés par vaporetto au lever du jour.

Les bâtiments se dessinaient peu à peu dans la brume matinale. Au plus loin que le regard portait, on ne distinguait pas la séparation entre l’eau du canal et la brume épaisse. Notre vaporetto pénétrait doucement cette ville étrange dans laquelle les palais étaient posés sur l’eau. Le canal grouillait de barques à moteur, garnis de denrées pour tous les touristes, et qui se pressaient pour livrer leur cale sur les différents pontons attenant aux édifices.

Richement décorés, les frontons attirent les regards et les flash. Les appareils photos crépitent d’ailleurs au gré des couleurs, des statues quasi-vivantes, des portes majestueuses et des balcons aux mille histoires. Les badauds du vaporetto, principalement des touristes asiatiques ou russes, se pressent sur l’avant du pont pour prendre la plus belle image, mais oublient pour beaucoup de regarder les palais qui se révèlent d’eux-même. Nous restons à l’arrière du vaporetto, admirer avec nos yeux ce spectacle s’offrant ainsi à nous.

Le soleil qui se lève dessine dans la brume des rayons qui redonnent vie à ces glorieux palais et à ces maisons pleines de secrets. Alors que nous approchons de notre arrêt, nous apercevons le Grand Canal s’ouvrant sur la mer et la basilique Santa Maria della Salute qui domine à l’horizon.

Après un court passage à notre hôtel, nous avons d’abord débuté une longue promenade dans les dédales de la Sérénissime. Le soleil matinal éclairait la ville d’une clarté rare en ce mois de février et les allées coincées entre les bâtisses grouillaient déjà de monde.

Passage rapide dans une pizzeria près du pont Rialto, une toute petite boutique dans une vieille bâtisse au bois foncé. Après la pizza, la digestion nous donne l’excuse d’aller goûter une glace italienne.

Tous à côté de la pizzeria, dans la même rue, nous tombons sur une Gelateria qui propose de créer sa propre glace grâce à différentes bases de crème ainsi que plusieurs toppings. L’ambiance de la ville et le charme architecturale guide notre imagination gustative à créer deux pots formant chacun un dessert singulier. Ils étaient tous deux formés de glace, de bonbons colorés, de biscuits concassés, de pépites de chocolat et les deux atteignant 500g. Après avoir obligés nos système digestifs à subir un demi-kilo de sucre sous diverses formes, nos pérégrinations continuent dans la ville au fils des couloirs et ruelles de la ville.

Le soleil gardant les nuages hors du ciel, les couleurs de la ville étaient sublimées. Chaque petit pont traversant un canal donnait lieu à un spectacle unique. Lorsque le brouhaha des gens dans les petites allées ne nous étouffait pas, le calme de certains coins de ville nous coupait le souffle. La ville regorge de musées et d’églises et l’art côtoie constamment la religion. Le regard se laisse aller dans toutes les directions pour ne rater aucun détail. Ainsi, on croise autant d’autels que de pièces d’art sur les murs des palais qui servaient à mettre en avant la richesse de l’habitant.

Nos promenades nous ont menées enfin à la place Saint Marc, espace immense étrangement vide lors de notre premier passage. Après une rapide visite de la basilique Saint Marc, l’odeur de la mer nous a ensuite attiré vers les berges pour une petite pause. Les gondoles étaient alignées devant l’escalier qui descendait vers la mer. Des grands bateaux se croisaient au large et faisaient bouger les gondoles au rythme des clapotements des vagues.

 

Les incontournables à Venise en hiver

Top Food 

Où déjeuner sur le pouce à Venise ? Quel restaurant romantique à Venise ?

Top Visites

Que visiter à Venise en 3 jours ? Où aller à Venise en hiver ?

 

Post précédent
Un nouvel an à Bruges : romantique et reposant
Article suivant
La Vallée des Temples à Agrigente, première étape de notre voyage en Sicile

Pas de commentaires

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back
SHARE

Venise en hiver : une atmosphère mystérieuse et magnifique